dans POLITIQUE DE SANTÉ

À partir du 1er janvier prochain, les médecins généralistes n’ayant pas suivi une formation en otologie validée par le Collège de la Médecine Générale ne pourront plus réaliser la première prescription d’audioprothèses.

Or « aucune formation DPC en otologie médicale n’est aujourd’hui accessible au médecin généraliste. Ce qui signifie qu’en principe toute nouvelle prescription devra être réalisée par un spécialiste en ORL pour être remboursée à partir du 1er janvier », souligne MG France.

Pour le premier syndicat de généralistes, ce texte réglementaire va ainsi créer « une inégalité d’accès aux soins pour les patients ». Dès lors, il réclame le report de l’arrêté « jusqu’à la mise en place des formations qualifiantes qu’il impose aux médecins généralistes ».


Photo: Claude Le Guillard / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

id sit dictum amet, porta. elit. velit, Aenean mattis in ut ut