dans ASSURANCE MALADIE
En cette période de reconfinement, l’Assurance Maladie continue d’assurer ses missions de service public et de garantir l’accès aux droits et aux soins.
L’accueil sur rendez-vous sera privilégié pour garantir le respect des gestes barrières et protéger la santé de ses assurés comme des collaborateurs. Les assurés peuvent prendre rendez-vous via leur compte ameli ou, s’ils n’en ont pas, en appelant le 36 46.
Ils seront recontactés par un conseiller qui évaluera si la situation peut être traitée à distance. Dans le cas contraire, le dossier sera préparé avec l’assuré «pour qu’il apporte avec lui tous les justificatifs le jour du rendez-vous fixé durant cet échange téléphonique». Pour accompagner les personnes les plus fragiles, des box dédiés aux situations d’urgence seront mis en place.
Le service médical poursuit ses activité et les centres de santé de l’Assurance Maladie restent également ouverts «afin de continuer de jouer leur rôle clé en termes de prévention et de suivi médical auprès des patients, notamment ceux en situation de précarité».
Les plateformes téléphoniques restent également ouvertes.
L’utilisation des services en ligne est fortement recommandée. Le compte Ameli (36 millions d’adhérents) permet d’effectuer la majeure partie des démarches courantes (suivi des remboursements et des délais de traitement de sa caisse, obtention d’une attestation de droits ou un relevé d’IJ, actualisation des informations personnelles…) et de contacter l’Assurance Maladie par email. Grâce au forum Ameli, les assurés peuvent converser en ligne et «obtenir des réponses de qualité, certifiées par les webconseillers». Depuis mars dernier, plus de 25 000 questions ont ainsi été traitées.
Enfin, le site ameli.fr (20 millions de visites par mois) « propose une information exhaustive et constamment réactualisée sur les droits, les démarches et la crise sanitaire avec une rubrique dédiée à la Covid-19».
En pleine crise sanitaire, sociale et économique, l’Assurance Maladie s’organise pour assurer la continuité de ses activités «cœur de métier» (remboursement de soins, versement d’IJ, etc). «Garantir l’accès aux droits et la continuité des soins demeure une priorité et urgence absolues» souligne-t-elle.

Photo : Philippe Chagnon / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

Sed sit odio luctus facilisis massa commodo