dans POLITIQUE DE SANTÉ

Quatre mois après la promulgation de la loi relative à l’organisation et à la transformation du système de santé, le Health data hub a officiellement été créé le 2 décembre, après la publication des textes d’application.

Cette plateforme des données de santé remplace l’Institut national des données de santé (INDS) et élargit son rôle. Elle sera ouverte aux premiers projets « d’ici quelques semaines », précise le ministère de la Santé. Un premier catalogue de bases de données sera mis à disposition des chercheurs, associations de patients et de citoyens, instituions, start up.

D’ici 2022, le GIP devra enrichir le catalogue de données, déployer une offre attractive de services pour faciliter le traitement et l’usage des données, informer les usagers et faciliter l’exercice de l’ensemble de leurs droits, enfin acquérir une visibilité nationale et internationale.

Pour rappel, ce chantier a été piloté par Jean-Marc Aubert, directeur de la Drees et 10 premiers projets ont été sélectionnés en vue d’un accompagnement spécifique.


Illustration :  Freepik
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

sed odio venenatis, porta. amet, libero Nullam Donec eleifend leo