dans POLITIQUE DE SANTÉ

Pour France Assos Santé, « il est urgent de préparer dès maintenant les conditions d’un accès pour tous aux thérapies dont l’efficacité aura été démontrée ».

Le représentant des usagers souligne toutefois la nécessité d’être prudents en attentant des «résultats probants». Il appelle le gouvernement «à étudier tous les instruments internationaux existants et toutes les propositions visant à fabriquer massivement des médicaments ou des vaccins à bas prix». L’Union nationale demande également une remise en question des mécanismes de fixation des prix « en tenant compte notamment des investissements et financements publics au titre de la Recherche et du Développement », soulignant que les tarifs des futurs traitements seront « une variable essentielle pour vaincre la pandémie ».

France Assos Santé, évoque enfin certains outils ayant faits leurs preuves comme le partage de brevet (« patent pools ») ou la licence obligatoire, ajoutant «d’autres modèles sont à inventer». Avant de conclure : « La France doit agir au niveau international mais elle doit également montrer l’exemple en s’opposant par tous les moyens à des prix qui ne soient ni justes ni maîtrisés ».


Illustration : Freepik
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

nec commodo ut velit, ut sit odio