dans POLITIQUE DE SANTÉ

Edouard Philippe et Olivier Véran ont présenté dimanche 19 avril, les grands principes retenus en vue du plan de déconfinement, présenté à la fin du mois.

« Notre vie, à partir du 11 mai, ne sera pas exactement la vie d’avant le confinement, pas tout de suite et probablement pas avant longtemps », a averti le Premier ministre. Edouard Philippe a fixé deux conditions essentielles : « rétablir la capacité d’accueil des hôpitaux » et « faire en sorte de limiter au maximum la circulation du virus ».

Trois outils seront mobilisés: gestes barrières, multiplication des tests virologiques (objectifs de 500 000 par semaine à compter du 11 mai) et placement en isolement des porteurs du virus (à domicile ou dans des hôtels mis à disposition).

Edouard Philippe a jugé l’obligation de porter un masque dans les transports publics «probable» et vivement incité les entreprises à maintenir le télétravail «dans toute la mesure du possible».

Pour les écoles, les situations seront examinées localement. Le chef du gouvernement a présenté plusieurs scénarios (rotation par moitié de classe, mobilisation d’ «espaces plus larges que de simples classes», etc.). Les commerces lèveront progressivement leurs rideaux en respectant les mesures de distanciation sociale, mais pas les hôtels cafés et restaurants.

Concernant les masques, le nombre d’importations pour la semaine dernière (82 millions) dépassant la consommation (45 millions), le gouvernement annonce «un élargissement de la politique de distribution». «Nous allons, dès cette semaine, déstocker 5 millions de masques supplémentaires à destination d’un certain nombre de professionnels de santé : les ambulanciers, les préparateurs en pharmacie, les sage-femmes, les techniciens de laboratoire, les aides à domicile, les manipulateurs radio» a précisé Olivier Véran.

Concernant les équipements « grand public », la production hebdomadaire devrait grimper à 17 millions sur l’ensemble du territoire, d’ici le 11 mai.
Le ministre de la Santé a également reconnu des difficultés de distribution pour d’autres protections à l’intention des soignants et annoncé la distributions de gants et de surblouses dès cette semaine.
Il a également évoqué l’augmentation du stock de respirateurs à 15 000 appareils de réanimation auxquels s’ajoutent 15 000 respirateurs « de transport », d’ici fin juin, « c’est-à-dire une quantité supérieure aux besoins exprimés et aux besoins anticipés ».

Pour les personnes vulnérables, le confinement ne sera pas prolongé mais le gouvernement en appelle à la «responsabilisation individuelle». Par ailleurs, dès demain, les familles auront un droit de visite « très encadré » dans les Ehpad et dans les établissements pour personnes handicapées. 45% des structures accueillant des personnes âgées ont signalé au moins un cas positif de Covid-19.

Concernant la tenue éventuelle du second tour des municipales fin juin, le gouvernement sera en mesure de se prononcer le 23 mai.
Edouard Philippe a également insisté sur la mobilisation de l’administration, des partenaires sociaux et des collectivités en particulier le duo préfet/maire, pour accompagner le déconfinement. Un débat se tiendra au parlement début mai, après la présentation du plan gouvernemental.

Le bilan atteint désormais 19 718 décès liés au covid-19 en France.

 

Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

eleifend velit, ut ut lectus tristique vulputate, sem, consequat. Lorem sed id,