dans FAMILLE - ACTION SOCIALE - RETRAITES

Suite à la réforme du CMG (complément de libre choix du mode de garde), 30 000 parents employeurs d’assistant(e) maternel(le) ou de garde d’enfants à domicile ont été confrontés à des difficultés liées au non versement et au prélèvement à tort des cotisations sociales « soit 3,5% des familles », notent la Cnaf et les Urssaf.

Depuis juin, près de 22 000 cas ont été résolus. Restent 8 000 dossiers nécessitant un traitement individuel.
Les branches famille et recouvrement annoncent la mise en place de dispositifs spécifiques :

acomptes versés sur demande, en fonction de la situation de l’allocataire, dans l’attente du versement de la prestation due. 4 139 acomptes sur prestation (670 € en moyenne), ont été versés à 2 273 allocataires depuis mai.
remboursements des cotisations prélevées à tort.
création d’une commission d’urgence sociale.

Un numéro a également été mis en place. Les familles concernées pourront contacter les équipes de Pajemploi au 0 806 804 229 du lundi au vendredi de 9h à 17h.

Un nouveau point de situation sera fait le 10 décembre prochain. En tout, le CMG concerne 850 000 familles.


Publié dans la Lettre du 26 novembre 2019 – Photo : Philippe Chagnon / Cocktail Santé
Articles récents

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

adipiscing ut ut massa id, consequat. commodo