dans POLITIQUE DE SANTÉ

Le rapport Claris sur la gouvernance hospitalière, remis la semaine dernière à Olivier Véran, préconise notamment l’abandon de la certification du secteur privé.

« C’est la fin de l’évaluation des établissements de santé par une autorité administrative indépendante, la Haute Autorité de Santé. C’est l’abandon de l’impartialité et la compétence de la HAS au profit de l’évaluation par des organismes choisis et payés par les établissements de santé eux-mêmes. Et pour lesquels l’évaluation de la qualité des soins est un modèle économique ! Rien d’autre », réagit France Assos Santé.

L’union d’associations se déclare favorable à « l’évolution et l’allègement des procédures » mais estime que confier l’évaluation à des cabinets privés est une « régression ». Tout en reconnaissant «quelques bonnes et louables intentions », elle déplore fortement la non consultations des associations d’usagers et pointe l’absence de démocratie en santé dans ce rapport.


Photo : Philippe Chagnon / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

Aliquam quis, odio dolor. ut Praesent facilisis in mattis Nullam consectetur