dans POLITIQUE DE SANTÉ

Bruno Le Maire a évoqué un traitement à part de la dette Covid, lundi dernier à l’Assemblée nationale. Selon les dernières prévisions du gouvernement, la dette publique devrait grimper à 121% du PIB à la fin de l’année, contre 98,1% en 2019.

« Cette dette Covid, nous devrons la rembourser. Nous la rembourserons par la croissance, pas par les impôts », a souligné le ministre de l’Economie devant les députés défendant la mise en place d’une stratégie similaire à celle adoptée pour la dette sociale.

D’après Les Echos, 150 Mds € de dette publique seraient concernés. Ils pourraient être transférés à la Cades et s’ajouter au 136 Mds € de dette sociale déjà transférée à la caisse en mai dernier. Autre possibilité, la création d’un autre dispositif. Sur le plan du financement, la CRDS serait l’option privilégiée.


Photo : Philippe Chagnon / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

Sed vulputate, libero dolor consectetur mattis at venenatis ut et,