dans POLITIQUE DE SANTÉ

Les injections du vaccin AstraZeneca pour les patients de 50-64 ans avec des comorbidités démarrent en cabinet le 25 février.

Toutefois, seuls «28 844 médecins libéraux se sont appareillés auprès d’une officine de référence pour la première livraison de doses réservées à la ville», a indiqué la Direction générale de la santé en fin de semaine dernière.
Parmi eux 97% sont des généralistes. Jacques Battistoni, président de MG France, a salué auprès de l’AFP «un bon résultat compte tenu du délai très court dont nous disposions et des informations qui circulent sur l’efficacité et les effets secondaires de ce vaccin».
Prévenus le vendredi 12 février, les médecins avaient 5 jours pour s’inscrire auprès d’une officine afin de recevoir un flacon de 10 doses. Avec peu de praticiens volontaires, le stock inutilisé atteint ainsi 250 000 doses…
Une situation regrettée par les pharmaciens, qui ne sont pas encore autorisés à pratiquer la vaccination. Selon Le Parisien, le décret devrait être publié «dans le courant du mois de mars».

Photo: Philippe Chagnon/Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

id Aliquam ut ut nec quis,