dans FAMILLE - ACTION SOCIALE - RETRAITES

En 2015, 21% des seniors vivant à domicile déclaraient être aidés pour effectuer les actes de la vie quotidienne, souligne la Drees dans une étude récente.

Logiquement, leur part grimpe avec l’âge et le niveau de dépendance. Entre 60 et 74 ans, moins d’un senior sur 10 déclare recevoir une assistance, formelle ou informelle, pour les actes de la vie quotidienne, contre plus de 40% chez les 75 ans ou plus.

En tout, 3 millions de personnes âgées sont aidées “soit quatre fois plus que le nombre de bénéficiaires de l’APA à domicile”.

Les plus autonomes (GIR 5 et 6) sont 58% à solliciter uniquement leur entourage et 20% à cumuler aide familiale et professionnelle. En revanche, le recours à une intervention “professionnelle devient nécessaire pour réaliser des actes de plus en plus complexes : toilette, habillage… ” pour les plus dépendants (GIR 1 à 2), 77% étant aidés à la fois par leurs proches et par des professionnels.

Les femmes sont aussi plus soutenues que les homme, l’écart reste faible pour les moins de 75 ans mais se creuse au-delà (21,6 points d’écart). Les soutiens financier et moral sont “deux autres types d’aide régulière”.


Publié dans la Lettre du 12 février 2019 – Photo: Delphine Vaisset / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

mi, sit et, quis venenatis neque.