dans Sécurité Sociale

Les représentants des biologistes (Syndicat des biologistes, Syndicat des laboratoires de biologie clinique, Syndicat national des médecins biologistes, Syndicat des jeunes biologistes médicaux) et l’Assurance maladie ont signé un nouveau protocole pour les années 2020, 2021 et 2022, hier.

Une négociation avait été engagée au début de l’été dernier concernant la maîtrise des dépenses sur les actes courants de biologie pour les 3 années à venir afin de prolonger, tout en l’adaptant, l’accord mis en place depuis 6 ans.

Le protocole fixe une progression des dépenses à +0,4% en 2020, +0,5 % en 2021 et +0,6 % en 2022, soit un total de 77 Ms € de dépenses supplémentaires programmées pour la période.

Le protocole vise deux objectifs : « favoriser un juste recours à la réalisation des actes de biologie médiale » ; et pour les biologistes médiaux « maintenir la visibilité à moyen terme sur les évolutions de leur environnement économique ».

Des dispositions particulières sont prévues d’une part pour tenir compte de crises sanitaires ou de de décisions de santé publique susceptibles de se répercuter sur les dépenses de biologie. Et d’autre part, pour« renforcer les actions de maitrise médicalisée menée par l’Assurance maladie ».

Pour respecter la trajectoire de dépenses cette année, l’Assurance maladie et les syndicats se sont également mis d’accord sur des baisses de cotation ciblées et une diminution de la lettre clé B de 122 Ms € dans le cadre d’un avenant 11, signé ce même jour


Photo : Syndicat des biologistes
Articles récents

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

felis accumsan commodo vulputate, elementum mattis ut vel, ultricies