dans POLITIQUE DE SANTÉ

L’association LET (Les Entreprises de Télémédecine), réunissant une quarantaine de sociétés du secteur, a récemment présenté les résultats d’une étude sur la téléconsultation en France.

«La téléconsultation répond aux enjeux d’accès aux soins», souligne cette analyse. Ainsi, les patients y ayant recours sont deux fois et demi plus nombreux à ne pas avoir de médecin traitant par rapport à la population générale. Et plus d’1 patient sur 4 concerné vit dans un désert médical. Les téléconsultations ont lieu à 90,6% en semaine, à 88,6% de jour, et à 19,1% hors permanence des soins. Le délai d’attente moyen est de 9 heures (1,98 heure en médiane), toutes spécialités confondues. Et pour les généralistes, de 4,9 heures et 1 heure en médiane.

Par ailleurs, le recours à la téléconsultation la nuit est près de deux fois plus important le week-end qu’en semaine. Autre enseignement, une téléconsultation dure en moyenne 10,5 minutes, soit 41% de moins qu’une consultation physique (18 minutes en moyenne). Si la population téléconsultant est plus jeune (30 ans en moyenne), les plus de 50 ans représentent néanmoins 9,72% des patients ayant eu recours à la téléconsultation, une proportion similaire à celles des moins de 15 ans.

En outre, 72,9% des patients concernés ont bénéficié du tiers payant.


Photo : Adobestock
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider