dans ASSURANCE MALADIE

La téléconsultation a connu un essor massif depuis le début de l’épidémie de Covid-19 : alors que moins de 5 % des médecins déclaraient la pratiquer avant, ils sont plus de 16 fois plus nombreux à le faire durant la crise, soit près de 80 % d’entre eux », souligne la Drees dans une enquête publiée hier matin.

La première semaine du déconfinement, 7 généralistes sur 10 ont réalisé au moins une téléconsultation. Et pour 1 sur 10, un quart des rendez-vous se sont tenus dans ce cadre. Les praticiens de moins de 50 ans et ceux exerçant en groupe sont les plus enclins à recourir à cette pratique. «L’intensité de l’épidémie semble également avoir un effet notable : les médecins exerçant dans les départements les moins touchés sont 67 % à avoir réalisé au moins une téléconsultation pendant la semaine du 11 mai, contre 74% de ceux qui exercent dans les départements les plus touchés», observe également la Drees.

Certaines difficultés sont pointées par les généralistes pratiquant la téléconsultation. Plus de la moitié (53%) estiment que l’examen clinique en présentiel reste souvent ou systématiquement indispensable. Et 46% ont rencontré des problèmes techniques.

Plus généralement, les professionnels de santé sont partagés sur cette pratique. Si 32% s’estiment pas du tout ou peu satisfaits, 25% sont très ou tout à fait satisfaits, le restant se déclarant moyennement satisfaits (43%).

La Cnam a recensé 5,5 millions de téléconsultations en mars et avril. Plus de 80 % ont été réalisées par des généralistes. Dans la très grande majorité des cas, le patient et le praticien s’étaient déjà vus dans les 12 mois précédents.

Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

ut suscipit neque. commodo ut ipsum