dans ASSURANCE MALADIE

Le Haut conseil pour l’avenir de l’Assurance Maladie (HCAAM) a remis hier son rapport sur l’organisation des soins de proximité à Agnès Firmin le Bodo, ministre déléguée chargée de l’Organisation territoriale et des Professions de santé. Il s’inscrit dans la continuité des travaux de 2018 sur la stratégie de transformation du système de santé.

L’instance identifie des chantiers de court terme «horizon pour lequel l’urgence de répondre aux besoins de la population impose des changements massifs, mais aussi rapides et pragmatiques, s’appuyant sur l’existant». Concrètement, afin d’«optimiser le temps médical» et de «tirer le meilleur parti des compétences de chaque professionnel en améliorant l’organisation du travail», le Haut conseil préconise de s’appuyer «plus largement» sur un premier niveau d’équipe, composée de médecins traitants, infirmiers et assistants au service d’une patientèle commune. Ceci permettrait d’améliorer la qualité de soins à chaque patient d’avoir un médecin traitant. Cela suppose à la fois un recrutement supplémentaire d’assistants médicaux (après les 3000 premiers contrats signés) et, pour les infirmières, de s’appuyer sur les dispositifs Azalée et IPA. Le HCAAM invite également à «prioriser les services à rendre, dans le cadre d’un nouveau partenariat avec la population». En revanche, «il n’est pas certain qu’une solution souvent mise en avant et consistant à limiter l’installation dans des zones suffisamment pourvues soit de nature, à elle seule, à faire venir les professionnels dans les territoires les moins attractifs».

A moyen terme, soit d’ici une dizaine d’années, une véritable organisation de soins de proximité devra être construite. Le Haut conseil mise ainsi sur le travail en équipe structuré «qu’elle qu’en soit la forme» (équipes de soins primaires intégrés, maisons de santé et centres de santé pluriprofessionnels, etc). Le premier niveau d’équipe a ainsi «vocation à s’intégrer dans une équipe élargie avec des compétences plurielles». Par ailleurs, le déploiement des CPTS doit se poursuivre pour un maillage de l’ensemble du territoire.

 

 

Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider