dans ASSURANCE MALADIE

L’Uncam et la majorité des 10 organisations représentatives des centres de santé ont signé mardi l’avenant n°3 à l’accord national.

Il traduit plusieurs mesures conventionnelles conclues avec les professions mono-catégorielles, notamment l’aide au recrutement d’assistants médicaux (déjà en vigueur pour les médecins libéraux). Les contreparties ont été adaptées au centre de santé. Le niveau de financement s’élève à 36 000 € pour un plein temps la première année, 27 000 € la deuxième et 21 000 € maximum, de manière pérenne, à partir de la troisième année. Les contrats prévoyant le versement de cette aide financière pourront être signés dès le printemps prochain, avec versement d’un acompte.

L’avenant porte également sur le déploiement du recours à la télémédecine via un soutien à l’acquisition des équipements (notamment concernant les postes infirmiers pour permettre un accompagnement des médecins), et un coup de pouce pour les centres ayant recours à la télé-expertise. Des mesures en faveur d’une meilleure répartition sur le territoire sont également intégrées, à travers les nouveaux contrats démographiques pour les centres santé dentaires et infirmiers comprenant des aides financières pour favoriser l’installation en zone sous dense. Une revalorisation dans le cadre du contrat d’aide à l’installation pour les centres médicaux et polyvalents est également prévue.

Cet accord concerne 1 621 structures, il entre en vigueur dès cette année et les rémunérations associées seront versées dès l’année prochain. Le bénéfice financier pour les centres de santé est estimé à 15 Ms € sur la période 2020-2024.


Photo : Philippe Chagnon / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

risus. Donec ut ultricies leo sed elit. leo. non et, libero. libero