dans POLITIQUE DE SANTÉ

La Fédération hospitalière de France (FHF) et la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP) ont réagi après l’annonce ce week-end d’un Ségur de la Santé.

« Donner un avenir à l’hôpital, c’est réformer l’ensemble du système de santé. Augmenter les salaires et revaloriser les carrières sont des préalables nécessaires, mais l’hôpital est aussi malade des dysfonctionnements de notre modèle. Focaliser sur le seul hôpital serait une erreur », a ainsi observé Frédéric Valletoux, président de la FHF sur twitter. «Pour que cette nouvelle réforme soit une pleine réussite, et pas une nouvelle occasion ratée, je présenterai très vite les propositions de la FHF pour conforter notre modèle universel en réaffirmant le rôle de l’hôpital et des Ehpad comme colonne vertébrale du système de santé», poursuit-il.

« Deux années de légère hausse des tarifs n’ont pas compensé plus de huit ans de baisse ininterrompue des budgets. Aujourd’hui, la situation n’est plus tenable. Nos professionnels de santé ont fait preuve d’un dévouement exceptionnel dans la lutte contre le virus mais on ne peut pas reprendre comme avant. Un choc d’attractivité est indispensable dans les établissements de santé » a souligné de son côté, Lamine Gharbi, le président de la FHP. Il a également salué la volonté du gouvernement « d’instaurer une nouvelle organisation du système de santé basée sur le territoire, tirant les leçons des coopérations mises en œuvre au plus fort de la crise ».


Photos : Luc Seba / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

Donec suscipit eleifend Sed Lorem elementum vel, libero risus