dans POLITIQUE DE SANTÉ

Olivier Véran, a mis en place le comité de suivi du Ségur de la santé réunissant les principaux acteurs (représentants des personnels non médicaux, médicaux, des professionnels libéraux, des communautés hospitalières et médico-social, des étudiants et usagers), hier.

L’instance devra s’assurer de la mise en œuvre des 33 mesures annoncées par le gouvernement en juillet dernier pour accélérer la transformation du système de santé. Le ministre s’est engagé à réunir ce comité de suivi trimestriellement.
Il a confié une mission d’évaluation à Nicole Notat, qui était déjà chargée de piloter le Ségur de la santé. Les travaux de l’ancienne secrétaire générale de la CFDT devront notamment «permettre de savoir si les mesures sont connues et comprises des acteurs de santé, et si elles répondent à leurs attentes».

A l’occasion de cette première réunion, le ministère souligne les «premières réalisations des engagements pris», à commencer par les revalorisations des personnels non médicaux, médicaux et des étudiants dès ce mois-ci puis des internes dès novembre prochain. La «gestion déconcentrée des investissements» a été anticipée avec la conduite d’un projet pilote par l’ARS Bretagne. Le PLFSS 2021 intègrera également certaines mesures annoncées cet été : reprise de dettes des établissements de santé, généralisation des hôtels hospitaliers ou encore expérimentations sur le financement des activités de médecine. Parmi les autres avancées, la mise en place de protocoles de coopération locaux et le développement de l’exercice coordonné et de la télésanté dans le cadre des négociations conventionnelles en cours.


Photo : Philippe Chagnon / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

risus Donec ut felis eget Sed odio quis, vulputate, justo adipiscing dapibus