dans LIBRES PROPOS & ÉDITOS

Sacrés Français ! Une fois n’est pas coutume, en ce début d’année 2021 les astres s’alignent. Mais pas forcément dans le meilleur des sens pour le coup.

D’un côté, nous avons un sondage international faisant de nos concitoyens les champions du monde de l’anti-vaccination et de l’autre un gouvernement qui éprouve les pires difficultés à décider à quel tempo il doit déployer sa stratégie vaccinale au moment où, pour une fois, il semble y avoir un consensus médiatico-politique sur le fait qu’il faille y aller « tout schuss ».

Une illustration, une de plus, de l’incompétence chronique de nos dirigeants à savoir aborder les questions de santé publique. Nous avons été un certain nombre qui, à tort, avions cru que nous pourrions en quelques mois récupérer une partie du retard accumulé pour repartir sur de nouvelles bases. La crise sanitaire servant de détonateur, de prise de conscience d’un modèle à bout de souffle. Nous faisions fausse route. Au moment où nos voisins européens approchent, voire dépassent, le million de vaccinés fort d’une véritable mobilisation de l’ensemble des forces vives disponibles, qu’elles soient issues du monde de la santé ou du médico-social, nous persistons de notre côté à nous enfermer dans des logiques de silos. Bien que depuis plusieurs mois, on nous affirme à voix haute que ce modèle est révolu. Remember Ségur…

Le pari du collectif est encore la meilleure solution pour faire face au défi sanitaire, social et logistique que représente une campagne de vaccination de masse. Impossible, pensez-vous ? Nous vous renvoyons à la fameuse affaire des masques dont le véritable tournant aura eu lieu à l’instant où les acteurs de la grande distribution ont pris le dossier en main constatant que le gouvernement tergiversait encore sur le nombre de commandes à passer. Résultat des courses,
le grand public a eu accès au matériel de protection dans des délais acceptables.

Alors si nous ne devions faire qu’un vœu pour cette nouvelle année, ce serait celui-ci. Écoutons cet appel des acteurs de terrain, issus du public comme du privé, demandant à intervenir le plus vite et le plus largement possible auprès des publics les plus fragilisés face à cette épidémie. Donnons-leur les capacités d’agir pour que, demain, nous puissions redémarrer notre logiciel de santé publique sur de meilleures bases.


Illustration : Freepik
Articles récents

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

quis in diam libero consectetur ut