dans POLITIQUE DE SANTÉ

Dès mercredi matin, la Fédération hospitalière de France (FHF), avait appelé à la mise en place d’un nouveau confinement, le plus large possible. La fédération rappelle que samedi dernier, le seuil des 50 000 nouvelles contaminations a été franchi selon les chiffres de Santé Publique France. De son côté, le Conseil scientifique estime la réalité des nouvelles infections à 100 000 cas pour jour (en prenant en compte les non-détections).

«Avec un délai de doublement des contaminations qui se raccourcit passant de 15 à 10 jours, nous faisons face à une accélération de la diffusion du virus qui met en alerte tout le système de santé», souligne la FHF. Elle distingue trois niveaux de situations :

  • Régions très fortement impactées : Île-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes, qui sont saturées et dans lesquelles les plans blancs ont été activés, avec des transferts interrégionaux.
  • Régions fortement impactées : Hauts-de-France, Occitanie, région PACA, Sud de la Bourgogne-France-Comté, dont les capacités hospitalières sont «sur le point» d’être saturées (30 à 50% de malades Covid en réanimation). Les plans blancs sont en cours d’activation et 30% des opérations font l’objet de déprogrammation.
  • Régions pour le moment moins impactées : Grand-Est, Nouvelle-Aquitaine, Centre-Val-de-Loire, Pays de la Loire, Normandie, Bretagne.

Au niveau national, 20 000 patients sont hospitalisés pour Covid, avec la moitié de lits de réanimation occupés. Compte tenu des derniers indicateurs, la fédération met en garde contre une dégradation forte et rapide. «Le pays est au bord d’une véritable submersion du système de santé», avertit-elle avant de pointer une «surmortalité très important, notamment chez les publics les plus vulnérables», dans les prochaines semaines.

Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

tristique massa Praesent id, ut venenatis, amet, vel, dapibus leo