dans Documentation

Une histoire de la protection sociale de 1880 à nos jours

Après la publication de sa thèse sur la politique familiale du régime de Vichy, Christophe Capuano a axé ses recherches sur un double champ connexe, le handicap et la vieillesse. Il divise son étude en trois grandes parties chronologiques pour comprendre et expliquer les politiques publiques en faveur des personnes âgées dépendantes.

Pour le chercheur, « il est probable que nous vivions vieux, incertain que nous vivions en bonne santé ». Pour mieux cerner la question de la dépendance des personnes âgées, de plus en plus aiguë avec le vieillissement de la population, Christophe Capuano revient sur la genèse de l’Etat social depuis les années 1880 ; puis, dans une deuxième partie, s’étendant de 1945 à la fin des années 1960, il aborde la prise en charge de la perte d’autonomie  ; enfin, partant des années 1970 à nos jours, il traite de la dépendance des personnes âgées.
Sur ce sujet de la dépendance, l’auteur relève « la priorité donnée aux économies budgétaires et aux logiques des finances publiques dans les politiques sociales menées envers les troisième et quatrième âges. Il insiste également sur le rôle essentiel des familles ».

Christophe Capuano est maître de conférences et chercheur en histoire contemporaine à l’université Lyon 2 et enseignant à l’IEP de Lyon. Son ouvrage
Que faire de nos vieux ? a remporté le Grand Prix de la protection sociale de l’En3s  édition 2019.

Les Presses de Sciences Po, 26 €.

Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

Lorem Donec et, at commodo nunc amet, velit, nec