dans ASSURANCE MALADIE

Les remboursements de soins de ville du régime général ont reculé de -13,2% sur les 10 derniers jours de mars dernier (par rapport à la même période pour 2019), selon les dernières données de l’Assurance maladie. Cette diminution de l’activité est disparate selon les postes de remboursement.

Les dentistes, orthophonistes, orthoptistes et pédicures sont plus touchés. Ils «ont quasimment cessé leur activité», avec une baisse entre -85% et -80%. Les masseurs-kinésithérapeutes et les sages-femmes connaissent également un «net ralentissement», entre -50 et -40%.
La diminution apparaît un peu moins marquée pour les généralistes (-30%), « la montée en charge des téléconsultations a compensé une partie de la baisse de l’activité » (-40 % hors téléconsultation). Le recul atteint entre -30% et -20% pour les transports sanitaires. Il est enfin « plus mesuré » pour les actes infirmiers et la LPP (-10%). Les indemnités AT/MP diminuent de -2%.

En revanche, les IJ maladie augmentent de +30%. Les IJ spécifiques (garde d’enfants et personnes fragiles notamment) étaient seulement remboursées en partie fin mars. Les médicaments délivrés en ville progressent également à + 16%. Une accélération «principalement due aux facilités de délivrance des médicaments à partir d’anciennes prescriptions, entraînant une augmentation franche mais temporaire des remboursements».


Photo : Philippe Chagnon / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider