dans PRÉVOYANCE

L’Assemblée générale de la Fnim s’est tenue mercredi dernier, par visioconférence en raison du contexte sanitaire. Philippe Mixe a été réélu président de la fédération, une partie du conseil d’administration a également été renouvelée.

La réunion a été suivie par les premières «mutuelles observatrices», statut crée l’année dernière pour permettre à des mutuelles non-adhérentes «mais vivant une proximité de vue avec la fédération de participer aux débats». Le bureau a également présenté un catalogue de services et de partenariats, qui a plus que doublé en 2020.

L’assemblée générale a approuvé la réorganisation des actions de la fédération autour d’un pôle politique et d’un pôle de services.

Dans sa motion de clôture, la Fnim rappelle que la concentration des opérateurs n’est pas inéluctable et «affirme sa volonté de poursuivre ce qui s’avère désormais être un véritable combat pour voir survivre les acteurs du véritable mutualisme, proche, démocratique, responsable, dans le respect des principes de l’économie sociale et solidaire. La Fnim reste résolument attachée à la différenciation entre le code de la Mutualité et le code des Assurances ».


Photo : Philippe Chagnon / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

Lorem suscipit Sed odio quis, Praesent mattis ultricies