dans ASSURANCE MALADIE

Compte tenu de la superformance du nouveau mode de rémunération des officines, le gouvernement envisageait une baisse de marge de 150 Ms € dans le cadre du PLFSS, en juillet dernier.

L’Uspo (seul signataire de l’avenant 11) a obtenu l’ouverture de nouvelles négociations conventionnelles et une suspension de la décision de modification de l’arrêté de marge, « dont les conséquences auraient été brutales pour l’économie de l’officine ».

Ces discussions avec l’Assurance maladie démarrent aujourd’hui avec obligation d’aboutir. « L’Uspo veut renforcer et valoriser le rôle du pharmacien dans le bon usage des médicaments et dans le suivi des patients chroniques et âgés pour conforter ce que nous avons initié dans l’avenant N°11 », souligne un communiqué qui appelle à un « dialogue constructif permettant une signature des deux syndicats ».


Publié dans la Lettre du 14 novembre 2019 – Photo :  Luc Seba / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

Nullam libero Sed vel, luctus ultricies velit, justo ante. eleifend