dans POLITIQUE DE SANTÉ

« Le nombre de lits d’hospitalisation, de lits de réanimation et de respirateurs ainsi que les effectifs de personnels des établissements de santé ne pourront certainement pas suffire à accueillir tous les patients infectés victimes de formes COVID-19 sévères », avertit France Assos Santé.

Le représentant des usagers du système de santé met ainsi en garde contre « un scénario identique à celui des masques » et en appelle à tous les professionnels intervenant dans le secteur de l’oxygène médical : producteurs et fournisseurs ; ingénieurs et techniciens capables de remettre en état ou d’adapter les matériels à un usage médical ; prestataires de services de santé à domicile; mais également aux professionnels de la plongée, grandes surfaces de sport qui disposent de matériel .

« Attention, il faudra soigner ces nouveaux patients urgents à leur domicile ou en EPHAD, sans priver pour autant d’oxygène tous ceux, qui en ont déjà besoin et sont déjà dépendants d’oxygène justifié par la présence d’une maladie aïgue ou chronique. Et c’est pourquoi, la demande sera massive. Mobilisons-nous et agissons ! », souligne l’union d’associations.

Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

eleifend Sed nec venenatis, Praesent dapibus