dans SÉCURITÉ SOCIALE

La réunion paritaire de négociation salariale des agents de la Sécurité sociale, qui se tenait le 15 décembre dernier, s’est soldée par un front syndical uni face à la proposition de l’Ucanss.

L’employeur a indiqué que la négociation porte sur l’enveloppe de 1,5% notifiée en 2019 dans le cadre de la RMPPP pluriannuelle 2019-2022. Pour 2021, aucune mesure de portée générale n’est prévue, ni d’augmentation de valeur du point. «Le COMEX a décidé que les marges de manœuvre disponibles resteront à la main des directeurs d’organismes pour attribuer des mesures individuelles», regrette le SNPDOSS CFE-CGC. Enfin, l’enveloppe supplémentaire de 1,1% fléchée sur la classification (80 Ms d’€), «retournera à l’Etat» suite à l’exercice du droit d’opposition.
De leur côté, les organisations syndicales réclamaient des «mesures exceptionnelles» compte tenu de la crise sanitaire et de la mobilisation de l’ensemble des personnels de Sécu. «Une seule revalorisation de la valeur du point en 10 ans (+0,50%) est indigne de l’Institution et génère une baisse constante du niveau de vie de toutes les catégories de personnels», regrette le SNPDOSS CFE-CGC. Les représentants des personnels de la Sécu demandaient par ailleurs la réaffectation de l’enveloppe de dédiée à la classification pour procéder à des augmentations générales.
Une intersyndicale entre FO, la CGT, la CFE-CGC et la CFTC s’est tenue à suite de cette réunion.

Photo : Quitterie de Fommervault / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

velit, eleifend massa leo consequat. efficitur. dolor odio elit. amet, sit