dans FAMILLE - ACTION SOCIALE - RETRAITES

«Parmi les décès enregistrés entre le 1er mars et le 13 avril 2020 en France hors Bouches-du-Rhône, environ 46 000 ont eu lieu dans un hôpital ou une clinique (soit 51 % des décès enregistrés), 21 000 ont eu lieu à domicile (24 %), 14 000 dans un établissement pour personnes âgées (15 %) et enfin 10 000 dans un autre lieu ou dans un lieu indéterminé (10 %)», relève l’Insee.

Les décès survenus dans les établissements pour personnes âgées augmentent plus fortement avec une hausse de + 50 % par rapport à 2019 (contre + 26 % à domicile et + 20 % en hôpital ou clinique).
La hausse de la mortalité dans ces structures s’observe à partir du 22 mars, elle était auparavant inférieure à celle observée en 2019 ou 2018. La première quinzaine d’avril, 440 morts y étaient recensées quotidiennement, contre 320 la deuxième quinzaine de mars. Cette augmentation est encore plus marquée dans les régions les plus touchées : Île-de-France (3 fois de décès plus sur la période) et Grand Est (en particulier dans le Haut-Rhin).

Dans l’ensemble de la population, la mortalité apparaît similaire entre 2019 et 2020. Ensuite, la hausse est « d’autant plus forte que l’âge augmente» : 22 % entre 65 et 74 ans et de 30 % au-delà.


Photo : Philippe Chagnon / Cocktail Santé
Articles récents

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

Lorem mi, Nullam odio risus lectus at ut adipiscing Aenean consequat. neque.