dans PRÉVOYANCE

En vue de l’assemblée générale qui se tiendra les 9 et 10 juillet prochain à Rennes, Roland Berthilier, président de la MGEN et Isabelle Hébert, directrice générale, tenaient un point presse hier. Occasion de dresser un tour d’horizon de l’actualité du groupe et de présenter ses derniers résultats.

La MGEN redresse la barre passant d’un résultat de -17,98 Ms € en 2017 à +4,9 Ms en 2018. Le chiffre d’affaires groupe atteint 2,554 Mds € et les fonds propres combinés s’élèvent à 2,141 Mds €.Ce résultat est tiré par la hausse des cotisations de +5,3%, mais aussi par l’arrivée de nouveaux adhérents (dont 13 000 nouvelles personnes protégées en collectif). En parallèle, les prestations ont modérément augmenté à +1,3%. Et le taux de démission volontaire (résiliation ndlr) est particulièrement faible à +1,1%.Isabelle Hébert a d’ailleurs rappelé une des priorités pour 2018 : “fidéliser nos adhérents dans le cadre du multi référencement”“Nous n’avons pas observé de départs massifs vers les nouveaux opérateurs référencés” (ndlr Axa/Intériale et Cnp Assurances), observe-t-elle.Au sein de la mutuelle, les personnels de l’Education nationale restent fidèles aux “offres historiques”. Pour Roland Berthilier, elles sont en effet “plus attractives que les offres nouvellement référencées”. La souscription de ces dernières apparaît ainsi très minoritaire.

L’année prochaine, la mutuelle pourra tirer le bilan de son référencement sur d’autres ministères : Santé et Travail; Transition écologique et Cohésion des territoire. En outre, elle a officialisé son ouverture à la Fonction publique hospitalière avec le lancement de solutions dédiées avec 3 formules en santé et 2 en prévoyance, le mois prochain.
Une expérimentation avec la Mutuelle des Sportifs dans le cadre du dispositif “Sport sur ordonnance” (prévu par la loi Touraine), devrait également être lancé à cette même période. Seront proposés des services additionnels aux adhérents en ALD, notamment une plateforme de pré-diagnostic et l’accès à différents partenaires.Sur le plan financier, la MGEN poursuit sa trajectoire de maîtrise des coûts avec une économie de 20 Ms € l’année dernière et de l’ordre de 15-20 Ms € pour 2019. Objectif : mobiliser tous les leviers pour ne pas être tributaires des produits financiers. Une hausse de cotisation devrait être adoptée en assemblée générale (l’année blanche de 2017 s’imposant comme une exception), a priori pour la dernière fois. Les délégués devront se prononcer sur un nouveau principe d’indexation annuelle des cotisations. Ils seront également consultés concernant une révision globale des offres, dans le cadre du 100% santé.

Autre actualité : un éventuel projet de rapprochement entre VYV et Intériale. Si Roland Berthilier a salué la volonté de la mutuelle de l’Intérieur de revenir vers le monde mutualiste et souligné des “complémentarités”avec les mutuelles du groupe, il a également pointé“quelques petits grains de sable”, notamment le référencement de cette dernière sur l’Education nationale. En outre, l’association avec Axa semble constituer un obstacle de taille.


Publié dans la Lettre du 21 juin 2019 – Photo : DR
Articles recommandés
velit, consectetur efficitur. odio dictum Donec vel, suscipit ipsum ipsum felis