dans PRÉVOYANCE

L’assemblée générale de la Mutualité de la Fonction Publique, présidée par Serge Brichet, s’est montrée perplexe sur les intentions réelles du gouvernement quant à la réforme dela protection sociale complémentaire dans la fonction publique annoncée (elle figure de principe dans l’article 17 du projet de loi de réforme de la Fonction publique en cours d’examen au Parlement) par l’Exécutif via une future ordonnance programmée pour la fin 2020 au plus tard.

Pour préparer l’échéance, et peut-être d’autres batailles sociales en perspective, la MFP attend de connaître le rapport de la mission inter-inspections générales (IGF, IGAS et IGA) sur les potentiels de réforme. Normalement, la DGAFP devrait en présenter les contours à la fin juin.

Dans l’attente, les mutualistes de la MFP fourbissent leurs arguments et préparent des actions de sensibilisation. Un pré-manifeste de 15 orientations élaborées selon 7 critères et deux fondamentaux (équité et solidarité) a été présenté à l’occasion de cette AG. Ce sera la grille d’analyse du projet de réforme gouvernemental. Ce sera aussi l’outil de la campagne de terrain et de mobilisation en liaison avec les fédérations syndicales de fonctionnaires. La MFP réunit les trois champs historiques que sont les fonctionnaires d’Etat, les territoriaux et les hospitaliers. Pas de différenciation donc. Reste donc à connaître les recommandations de la mission des inspections et des suites que le gouvernement donnera. Il est clair que les 15 mois à venir pourraient être un temps de fortes tensions dans la Fonction publique française…


Publié dans la Lettre du 7 juin 2019 – Illustration : MFP
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

suscipit tempus ut libero libero libero. in porta. nec