dans POLITIQUE DE SANTÉ

Agnès Buzyn a présente hier matin sa feuille de route pour la période 2019-2022 pour lutter contre les pénuries et améliorer la disponibilité des médicaments en France.

A cette occasion la ministre des Solidarités et de la Santé a présenté un projet articulé autour de quatre axes :
1/ Promotion de la transparence et la qualité de l’information afin de rétablir la confiance et la fluidité entre tous les acteurs : les pharmaciens devront s’appuyer sur les dossiers pharmaceutiques et une plateforme web, dénommée « DP-Ruptures », pour signaler les ruptures d’approvisionnement au laboratoire exploitant concerné et améliorer le partage de l’information.
2/Lutte contre les pénuries de médicaments par des nouvelles actions de prévention et de gestion sur l’ensemble du circuit du médicament : Des actions ciblées seront menées auprès de chacun des acteurs du circuit du médicament. Pour exemple en cas de pénurie d’un médicament d’intérêt thérapeutique majeur, le pharmacien d’officine pourra remplacer le médicament indisponible initialement prescrit, par un autre médicament conformément à la recommandation établie par l’ANSM.
3/ Renforcement de la coordination nationale et la coopération européenne pour mieux prévenir les pénuries de médicaments.

4/Mise en place d’une nouvelle gouvernance nationale : un pilotage national est prévu dans le cadre d’un comité de pilotage associant, pour la première fois, l’ensemble des acteurs concernés. En sus, une task force pilotée par la ministre des Solidarités et de la Santé pourra se réunir pour concerter les décisions stratégiques entre les différents ministères concernés.


Publié dans la Lettre du 9 juillet 2019 – Photo : P. Chagnon / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

commodo ut Sed elit. sit Donec quis, ut vel, ut