dans ASSURANCE MALADIE

Alors que la situation sanitaire continue de se dégrader avec 46 290 nouveaux cas de Covid-19 dimanche dernier, l’Assurance maladie annonce des évolutions du contact tracing pour «gagner en réactivité et en efficacité». En plein reconfinement, elle insiste sur le caractère essentiel du dispositif.

Ce dernier doit «composer avec des volumes en très forte croissance»Du 23 au 29 octobre, le nombre de patients positifs a bondi de 59% par rapport à la semaine précédente, à presque 300 000. Le nombre de cas contact grimpe de 24% à plus de 600 000.
Depuis le lancement, plus de 3,6 millions de personnes ont été identifiées et contactées par les enquêteurs de l’Assurance maladie (1 million de patients positifs et 2,6 millions de cas contact).
Or, «cette accélération des contaminations n’est pas sans impact sur la performance du suivi des patients». La semaine dernière, les enquêteurs ont réussi à joindre 85% des patients positifs, contre 92% la semaine précédente et 70% des cas contact, contre 87% au cours de la semaine précédente.
Face à l’augmentation de ces cas contact, de nouvelles modalités de communication sont déployées. Depuis plusieurs jours des mails étaient adressés aux concernés détenteurs d’un compte Ameli pour les inviter à se rendre sur leur messagerie et trouver toutes les informations utiles. Faute de consultation, un enquêteur sanitaire les appelait sous 24 heures. A partir d’aujourd’hui, les mails seront remplacés par des SMS renvoyant vers un site Internet, afin de toucher tous les cas contact et pas seulement ceux ayant un compte Ameli. Ce site fournira toutes les informations adaptées à la situation personnelle de chacun sur les mesures sanitaires à respecter et sur ses droits (arrêt de travail, délivrance gratuite de masques…). Objectif : permettre de concentrer les appels téléphoniques sur les patients zéro et améliorer la recherche des cas contact. Avant tout échange téléphonique, les personnes diagnostiquées positives reçoivent ainsi un SMS leur demandant de préparer un entretien. Depuis aujourd’hui, ce message renverra ver un site internet permettant de préparer la liste des cas contact à risque ainsi que leurs coordonnées.

Illustration : Freepik
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

elit. fringilla mattis non commodo ut tempus adipiscing