dans POLITIQUE DE SANTÉ

44 922 praticiens hospitaliers (PH) étaient recensés au premier janvier dernier selon une étude du Centre national de gestion (CNG), publiée début septembre.

Parmi eux, 90 % exerçaient à temps plein et 10 % à temps partiel. En dix ans, l’effectif global a augmenté de 11,8 % (+1,1 % en moyenne par an). Cependant, si les PH temps plein progressent de 16,9 %, avec un taux de croissance annuel moyen de +1,6 %, les PH temps partiel ne cessent de diminuer depuis 2010, -20,2 % (- 2,2 % en moyenne par an).

L’âge moyen des praticiens à temps plein est de 49,2 ans et les femmes représentent 52,8% (contre 51,9% en 2019). Pour ceux à temps partiels, l’âge moyen est de 52 ans et la proportion de femmes de 49,2% (contre 48,1% en 2018).

Cinq régions enregistrent une densité supérieure à 70 PH pour 100 000 habitants : les Hauts-de-France (74,8 PH), la Guadeloupe (73,2), la Bretagne (72,7), la Bourgogne-Franche-Comté (72,2) et la Martinique (80,7 PH).

Dans les CHU/CHR, les trois disciplines les plus représentées sont la médecine (53,1%), lʼanesthésie-réanimation (14,2%) et la chirurgie (11,3%), pour les temps plein.


Photo : Luc Seba / Cocktail Santé

 

Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

nunc fringilla risus. vulputate, accumsan Donec ultricies leo suscipit