dans PRÉVOYANCE

« Vos organismes doivent prendre leur juste part à l’effort consenti pour soutenir les professionnels de santé et les établissements de santé massivement impactés par l’épidémie, et ne peuvent en aucune façon tirer un bénéfice économique de cette crise ». C’est ce qu’écrivent Gérald Darmanin et Olivier Véran, dans un courrier aux trois fédérations d’Ocam, daté de début juin, qu’ESE a pu consulter.

Les ministres chargés des Comptes publics et des Solidarités relèvent ainsi des moindres dépenses liées à la baisse de la consommation de soins pendant le confinement s’élevant à 300 Ms € par semaine du 23 mars à début mai. S’y ajoutent l’impact de la suppression du ticket modérateur ainsi que « le report de certaines réformes ayant un impact sur celui-ci notamment sur les actes et consultations externes à l’hôpital ». Au total, 60% des dépenses globales de soins auraient été évitées pendant la période, selon l’estimation gouvernementale.

Gérald Darmanin et Olivier Véran appellent désormais les complémentaires à leur présenter d’ici mi-juin, « une proposition de participation financière aux coûts des mesures de prise en charge à 100% de certaines dépenses par l’assurance maladie et des différentes mesures d’aides ou de soutien mises en place au profit des professionnels et des établissements de santé ».


Photo : Luc Seba / Cocktail Santé
Articles récents

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

Praesent ut id, Aenean non tristique dolor ante. luctus suscipit facilisis ut