dans POLITIQUE DE SANTÉ

Dans un avis rendu public, le Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE) propose de «repenser le système de soins sur un fondement éthique».

Ces travaux sont principalement centrés sur la situation de l’hôpital public «symptôme le plus saillant de la crise du système de soins». L’instance présidée par Jean-François Delfraissy observe comment la pandémie de Covid-19 a contribué à révéler une crise morale de l’hôpital public et la souffrance des professionnels de santé. Elle pointe notamment pour ces derniers, un «décalage de plus en plus manifeste entre leurs pratiques, perçues comme déshumanisées, et les valeurs éthiques de soin». Pour le CCNE, la situation actuelle trouve ses origines dans différents éléments systémiques comme une approche centrée sur le «cure», plutôt que sur le «care», ou encore l’introduction, à partir des années 80, de «pratiques gestionnaires inspirées du secteur privé» pour les hôpitaux ayant conduit à valoriser les actes techniques «parfois au détriment de la relation de soin». La dégradation de cette dernière est ainsi soulignée, «le temps des soignants croise de moins en moins celui des malades», observe le CCNE. Et à cela s’ajoute l’absence de valorisation suffisante des acteurs du système, «soignants comme personnes soignées».

«Nous affirmons par cet avis que la réponse à la détresse des soignants comme à celle des usagers passe nécessairement par le positionnement de l’éthique comme socle et fondement des actions à mener», poursuit le comité. Trois axes sont identifiés dans ce cadre : d’abord, «défendre les conditions d’une vie en bonne santé et de soins de qualité partout et pour tous» ; ensuite, «redonner du sens et de la valeur aux métiers du soin et aux professions œuvrant dans le champ de la santé» ; et enfin, «une meilleure écoute des différents acteurs, (…) ce qui par une dynamique plus forte de la démocratie en santé».

Comme dans son précédent avis («Ethique et santé publique»), le Comité appelle à la tenue d’états généraux pour une éthique de la santé publique, en coordination avec les instances de santé publique nationales ou régionales et avec les Espaces de réflexion éthique régionaux.


Photo : Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider