dans POLITIQUE DE SANTÉ

Le Journal Officiel du 3 janvier précise les contours de l’expérimentation instaurant un forfait de réorientation des patients dans les services d’urgences. Une mesure qui était inscrite dans la loi de transformation du système de santé, votée cet été.

D’une durée de 24 mois, la phase d’expérimentation vise à la fois à faciliter le transfert en médecine de ville de la prise en charge d’actes médicaux ne nécessitant pas un passage aux urgences et à intégrer une part forfaitaire dans un modèle de financement actuellement centré sur l’activité (T2A). Le montant du forfait est de 60 euros par patient transféré vers la médecine de ville.

Dans le détail les 2 principaux objectifs fixés sont :

  • Atteindre entre 5 à 10% de patients réorientés
  • Atteindre à minima 70% de consultation de réorientation honorées par les patients

Une trentaine de services d’urgences, ayant en moyenne 40 000 passages annuels, sont ainsi mobilisés pour mener cette expérimentation. Coup d’envoi officiel : le 1er avril prochain.


 Photo : Philippe Chagnon / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

id id leo Aenean commodo eleifend ipsum amet, dictum