dans PRÉVOYANCE

Alors que les mesures de lutte contre la propagation contre le coronavirus ont été renforcées, la Mutualité Française poursuit sa mobilisation pour faire face à la crise de santé publique.

La fédération« travaille avec ses mutuelles aux côtés du Gouvernement pour trouver des solutions adaptées en fonction des situations et assurer une continuité des droits ».
Son président, Thierry Beaudet, a saisi le gouvernement sur plusieurs « points d’inquiétudes » de ses membres : prolongation automatique des droits des bénéficiaires de l’ACS (qui doit disparaître fin octobre prochain ndlr) pour éviter toute rupture de couverture ; continuité des prestations santé pour les personnes en chômage partiel, délais de versement des IJ pour les personnes nécessitant un arrêt de travail.

Par ailleurs, le représentant des mutuelles souhaite plusieurs aménagements réglementaires. Sont ainsi requises une simplification et une adaptation des conditions relatives aux assemblées générales. De même pour les règles concernant l’établissement, l’arrêté, l’audit, la revue, l’approbation et la publication des comptes, en particulier pour les délais.

La fédération souligne également la mobilisation des réseaux et services mutualistes. Ainsi, les hôpitaux déprogramment les patients non urgents pour accueillir ceux atteints par le coronavirus. Les centres dentaires et polyvalents, assurent la prise en charge des cas urgents et le suivi en ligne des autres patients. Plus d’une vingtaine de crèches accueillent les enfants des personnels soignants et les services à domicile assurent la continuité des plus fragiles.
Enfin, dans les Ehpad, les équipes interviennent auprès des personnes âgées pour leur assurer les soins, mais aussi « un contact sécurisé avec leurs proches ».

Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

Praesent eget venenatis commodo et, commodo libero porta. elit. ut neque.