dans ASSURANCE MALADIE

La MSA a publié le bilan de ses actions de prévention menées sur le terrain en 2018. Une année marquée par la montée en puissance continue du dispositif porté par le régime agricole.

La campagne 2018 de prévention menée par le régime agricole se voulait être en phase avec les objectifs fixés dans le cadre de la Stratégie Nationale de Santé en menant des actions de santé publique et d’accès aux soins pour les personnes fragiles. Parmi les résultats obtenus l’an dernier, on notera :

  • 77 323 seniors ont participé aux actions collectives seniors (+ 8 690 personnes par rapport à 2017).
  • 62% des sous-consommants de soins ayant participé au premier rendez-vous des Instants santé ont réintégré un parcours de santé (consommation de soins dans les 3 mois)
  • 56% des assurés invités se sont fait vacciner contre la grippe (+ 1,9 point par rapport à 2017)
  • 53,1% des assurées agricoles ciblées ont participé au dépistage organisé du cancer du sein (+ 0,9 point par rapport à 2017)
  • 50 198 jeunes entre 6 et 24 ans ont bénéficié d’un examen de prévention bucco-dentaire
  • 28 943 assurés agricoles ont bénéficié d’un accompagnement au sevrage tabagique
  • 1 039 personnes en situation de précarité ont bénéficié d’un bilan de santé spécifique

En marge de ces bons résultats, la MSA continue de renforcer son action sur les territoires en difficulté en accompagnant le déploiement sur le terrain de MSP et de CPTS.

Selon un sondage IPSOS pour “Les Echos” portant sur les services publics de proximité, près de 52% des personnes interrogées estiment qu’il faudrait dépenser davantage dans les structures liées à la petite enfance. Sur le volet santé, ils sont 41% à estimer que les collectivités devraient être davantage responsabilisés et 88% à penser qu’elles devraient agir davantage sur l’installation de médecins en zone sous-dôtée.

L’ACPR a publié vendredi ses données 2018 sur le champ de l’assurance et de la banque. En matière de complémentaire santé, les cotisations perçues et les ressources associées s’élève à 37,5 Mds €, réparti entre 19,2 milliards pour l’individuel (51% de part de marché) et 18,3 milliards pour le collectif (49%).


Publié dans la Lettre du 29 octobre 2019 – Frédérik Astier / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

non Aenean libero leo id, odio