dans SÉCURITÉ SOCIALE

Le régime agricole présentait son rapport charges et produits pour 2021 hier, devant le conseil de l’Uncam.

Dans ce cadre, la MSA a présenté ses propositions pour « contribuer aux politiques publiques de santé au bénéfice des ressortissants agricoles pour accompagner les plus fragilisés par la crise sanitaire ».

Les 15 préconisations formulées s’inscrivent dans la continuité du Livre Blanc remis à Emmanuel Macron lors du dernier Salon de l’Agriculture. Elles visent à réaffirmer le rôle de la MSA « en tant qu’acteur du monde agricole et rural » et à conforter son approche de guichet unique.

La MSA prévoit notamment des actions visant à préserver l’autonomie des personnes âgées. Par exemple les « rendez-vous prévention jeune retraité » seront développés. Autre piste, élaborer une stratégie globale d’intervention multidisciplinaire concernant la prévention et la lutte contre le mal-être dans le milieu agricole et rural.

Elle souhaite également poursuivre son action concernant la structuration de l’offre de soins en milieu rural, notamment en renforçant son implication dans les Contrats locaux de santé (CLS). Son diagnostic territorial sera également ouvert en accès libre. L’accompagnement par les caisses de MSA de la création de Structures d’exercice coordonné (SEC) sera poursuivi.

En matière de recherche en santé, la MSA développera des travaux en lien avec la chaire en santé de l’Institut d’intelligence artificielle de Grenoble sur l’impact de la transition agro-écologique sur la santé et concernant l’efficacité de ses travaux de prévention.

Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

ipsum mi, libero quis nunc Phasellus venenatis