dans FAMILLE - ACTION SOCIALE - RETRAITES

Dans le cadre de l’opération «MSA Solidaire, nos valeurs en action », rassemblant les différentes structures du régime agricole sous un label commun, le régime agricole annonce une série d’initiatives. Ce dispositif « généralise des actions déjà en cours dans le réseau ».

Les délégués, administrateurs ou salariés sont ainsi invités à contacter des membres de leur entourage, susceptibles d’être fragilisés par la situation actuelle (personnes âgées, seules, handicapées, à la santé précaire, ou en proie à des difficultés financières). Objectifs : prendre des nouvelles,«nouer un lien pour les jours et les semaines à venir» et proposer des services ou une aide à distance pour accomplir certaines démarches sur internet ou trouver une information.

Dès l’annonce du confinement, les services d’action sociale se sont rapprochés des 25 000 adhérents identifiés comme fragiles ou ayant fait l’objet d’un suivi individuel. Quelque 10 000 entretiens téléphoniques ont ensuite été organisés avec des travailleurs sociaux. Les plus précaires ont pu accéder à des secours exceptionnels mis en place par les partenaires (collectivités locales, associations, etc.) ou par des structures de la MSA.

Le régime agricole soutient également le dispositif « Mairies engagées », lancé par l’Association des maires ruraux de France (AMRF) et « Solidarité numérique », consistant à proposer un centre d’aide et des ressources aux personnes ayant des difficultés avec les démarches en ligne. Il participe aussi à la réserve sanitaire.

Sur le terrain, les MSA se mobilisent sur différentes actions locales. Ainsi, en Corse, des tablettes numériques ont été adressées à des pensionnaires de Marpa (résidence autonomie) pour leur permettre de communiquer avec leurs familles. Autre exemple, dans le Nord-Pas-de-Calais, une épicerie solidaire a été créée avec la Caf du Nord.

«En coopération avec les conseils départementaux, élus locaux, communautés de communes, le régime général…, nous mettons en œuvre des actions larges, systémiques qui peuvent bénéficier à l’ensemble des territoires. Nos délégués cantonaux bénévoles apportent un service de proximité à leurs voisins. Ils sont à l’origine de nombreuses initiatives», souligne François-Emmanuel Blanc, directeur général de la CCMSA.


Photo : Freepik
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

ut ipsum luctus massa fringilla eget nunc