dans SÉCURITÉ SOCIALE

La Haute autorité de santé vient de publier une recommandation destinée à «promouvoir les démarches participatives de personnes soignées et accompagnées».

«Dans les secteurs social, médico-social et sanitaire, l’engagement des personnes concernées désigne toute forme d’action, individuelle ou collective, au bénéfice de leur santé, bien-être ou qualité de vie, ou de ceux de leurs pairs», définit-elle. Ce sujet fait partie des axes prioritaires de son plan stratégique, présenté l’année dernière. Dans cette première publication, la Haute autorité revient notamment sur les différentes démarches possibles, mises en place dans de multiples organisations ; les bénéfices de l’engagement pour les usagers, les professionnels, ou le collectif ; les pratiques à éviter et les freins à contourner.

Pour la HAS, «l’objectif est d’atteindre le plus haut niveau d’engagement possible dans chaque projet ou situation». Elle reconnaît par ailleurs de «multiples initiatives de niveaux d’intensité différents selon les besoins et les possibilités de chacun». Des modalités de reconnaissances des personnes engagées doivent également être prévues pour « rendre leurs actions pérennes». La HAS accompagnera le déploiement de cette recommandation, notamment à travers l’organisation de Rendez-vous de l’engagement des usagers. Le service engagement des usagers (SEU) produit par ailleurs des documents pour les personnes soignées ou accompagnées visant à les épauler dans les décisions qui les concernent. Enfin, le Conseil de l’engagement pour les usagers (CEU) poursuit ses travaux en particulier concernant une meilleure participation dans les Commissions des usagers en établissement de soins (CDU) et Conseils de la vie sociale en établissements sociaux et médico-sociaux (CVS).


Photo: Stephanie Hasendahl / Cocktail Santé
Articles récents

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

et, velit, libero. suscipit mattis Lorem non felis dapibus facilisis elit.