dans POLITIQUE DE SANTÉ

« L’épidémie a permis de conforter la pertinence de la feuille de route du numérique en santé et la nécessaire accélération de sa mise en œuvre », a souligné Olivier Véran, le 18 juin dernier en ouverture du troisième Conseil du Numérique en Santé. Quelque 250 acteurs de la e-santé y participaient par visioconférence.

Cette réunion a permis de faire un point sur cette trajectoire, mise en œuvre par Dominique Pon et Laura Létourneau, respectivement responsable et déléguée ministériels au numérique en santé​.

Le ministre de la Santé a insisté sur le déploiement « d’ici 18 mois des trois grandes plateformes numériques nationales » : l’espace numérique de santé (ENS), le bouquet de services numérique aux professionnels de santé (BSP), et le Health data hub. Ajoutant que ces chantiers « incarnent notre éthique et notre vision pour la e-santé en France ».

Concernant l’ENS et le BSP, les travaux se poursuivront cet été. Au premier semestre prochain l’espace numérique sera développé et un pilote préparé. Les travaux concrets démarreront également à cette période pour le bouquet de services.

Pour le Health data hub, un décret est attendu cet été. En parallèle, sera lancé un projet collaboratif européen « EHDEN » sur le format des données de santé. Cet automne, les pilotes issus du premier appel à projets seront hébergés sur la plateforme. Elle accueillera également 11 bases Covid supplémentaires et une dizaine d’initiatives liées à la pandémie.

Parmi les autres actions clés, la dématérialisation de la Carte vitale. Stoppée par la crise sanitaire, l’expérimentation a repris le 15 juin dernier. Elle sera étendue à 10 autres départements en avril prochain. La e-prescription, quant à elle, sera généralisée au premier semestre de l’an prochain « sous réserve d’une validation par les partenaires conventionnels ».

Après le Tour de France e-santé, l’année dernière, les Trophées de la e-santé se tiendront le 10 décembre prochain.

Présentée le 25 avril 2019, la feuille de route pour le numérique en santé s’articulait initialement en 26 actions, elle en comprend désormais 30.


Photo : Agence de Santé en numérique
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

in vulputate, quis ante. ut ut libero neque. nec venenatis,