dans POLITIQUE DE SANTÉ

Comme chaque année, la DREES publie son panorama des établissements de santé. L’édition 2019, qui porte sur des données 2017, confirme une double tendance : baisse des hospitalisations complètes et hausse des partielles.

On dénombrait en 2017 en France, 3 046 structures ayant des capacités d’accueil en hospitalisation à temps complet (mesurées en nombre de lits) ou à temps partiel (nombre de places). Un chiffre en léger recul principalement du à la concentration croissante des établissements publics notamment les maternités des hôpitaux locaux.
 Avec 119,3 Ms de journées en 2017, le nombre d’hospitalisations complètes est en très léger recul de 0,8% par rapport à 2016. Confirmant ainsi que le virage ambulatoire amorcé par les pouvoirs publics depuis plusieurs années a davantage impacté le nombre de lits installés dans les établissements de santé, qui a reculé de 69 000 en moins de 15 ans pour désormais s’élever à 400 000, que leur activité. Toujours sur le volet “lits”, la DREES pointe que cette diminution est principalement portée par le transfert de lits dans les unités de soins de longue durée vers les EHPAD. Sur cette même période de 15 ans, seuls le nombre de lits en SSR a augmenté passant de 92 000 à 106 000.
Avec 21,4 millions de passages aux urgences, 2017 établit un nouveau record. Les 713 services d’urgences  présents sur le territoire, répartis dans 637 établissements publics et privés, ont connu une hausse de fréquentation de l’ordre de 2,1% par rapport à 2016.

Publié dans la Lettre du 5 juillet 2019 – Photo : Philippe Chagnon / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

ipsum felis venenatis vel, libero. elit. ut dolor diam id ipsum mattis