dans SÉCURITÉ SOCIALE

Gestion de la crise sanitaire, nouvelle COG, PLFSS 2021… de nombreux sujets étaient à l’ordre du jour du point presse de rentrée de la CCMSA.

L’occasion pour le président, le vice-président et le directeur général du régime de présenter les différentes aides et dispositifs mis au point dans le cadre de la crise Covid (arrêts de travail, allocation de remplacement, visites médicales,…). Dans ce périmètre, on notera le succès du dispositif MSA Solidaire qui aura permis d’accompagner plus de 260 000 personnes dans des actions telles que des appels de soutien aux personnes les plus fragiles, dons de masques … Une action proactive qui aura mobilisé près de 17 000 délégués bénévoles.

Le régime se met, en outre, en ordre de marche en vue de la préparation de sa prochaine COG. La traditionnelle mission d’évaluation de l’actuelle convention, menée par l’IGAS, est actuellement en cours. Fait nouveau, l’Etat a accepté que les négociations s’inscrivent dans le cadre d’une démarche contractuelle.

Ainsi, les discussions débuteront sur la base d’une proposition faite par la CCMSA et articulée autour de quatre axes :

  • Développer le service socle avec en proposition phare l’objectif affiché de proposer le meilleur service et le plus homogène possible sur l’ensemble du territoire dans les 2 premières années de la COG.
  • Renforcer la protection sociale dans le monde rural.
  • Jouer pleinement le rôle de facilitateur de cohésion dans les territoires via de l’ingénierie de projets, le déploiement de Maison France Service, etc.
  • Tendre vers une efficience accrue du régime en réinvestissant notamment les gains de productivité dans la proximité avec les usagers.

Ces axes, inscrits dans le cadre du plan MSA 2025, constituent “l’offre stratégique” faites aux pouvoirs publics par le régime agricole. La signature de la nouvelle convention est attendue pour le mois de mars prochain.

Concernant le PLFSS 2021, le CA de la CCMSA a rendu un avis globalement favorable et a particulièrement accueilli favorablement les mesures relatives à la création de la branche autonomie et au post-Ségur, ainsi que les différentes propositions de soutien économique aux bénéficiaires du régime agricole. A noter par ailleurs que dans le cadre de l’installation des instances de gouvernance, le président Cormery entend demander le renouvellement de son mandat.

Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

eget libero velit, mi, diam Donec