dans FAMILLE - ACTION SOCIALE - RETRAITES

Après les révélations de nouvelles omissions dans sa déclaration d’intérêts, Jean-Paul Delevoye a finalement présenté sa démission ce lundi. Une décision prise de sa propre initiative, selon l’Elysée.

Il était depuis plus d’une semaine au cœur d’une polémique liée à l’exercice de plusieurs activités en parallèle de son poste au gouvernement. L’ancien Haut-commissaire à la réforme occupait en effet 13 mandats (dont 11 bénévoles) et non 3 comme mentionné initialement.

« Je mesure et remercie chacun et chacune pour la dimension humaine et la richesse des contributions. Cela ne fut possible que par la confiance réciproque », écrit l’ancien président du CESE dans un communiqué (lien). « Aujourd’hui cette confiance est fragilisée sous les coups d’attaques violentes et d’amalgames mensongers », poursuit-il.

Cette décision intervient dans un contexte particulièrement tendu, à la veille d’une grande journée de mobilisation. Se pose alors une question essentielle : qui pourra reprendre le dossier et accompagner la sortie de crise avec les partenaires sociaux ?

Capture d’écran de la Lettre diffusée par Jean-Paul Delevoye sur son compte Twitter

Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

libero leo. tristique ante. id felis lectus eleifend nec ipsum