dans FAMILLE - ACTION SOCIALE - RETRAITES

Entre le 15 mars et le 15 mai dernier, quatre organismes de services à la personne (OSP) sur cinq ont connu une baisse ou un arrêt de leur activité, selon une étude de la Dares.

Les plus petits organismes ont davantage été concernés. Ainsi, les autoentrepreneurs ont été les plus touchés par les cessations d’activité (50 %, contre 33 % en moyenne). Les associations ont très fréquemment vu leur nombre d’interventions diminuer (62 %), comme quasiment la moitié des organismes publics (49 %).
Les services d’assistance et d’accompagnement sont ceux qui ont été les moins souvent interrompus (14 % de cas d’arrêt), notamment en raison du maintien des soins aux personnes âgées et/ou handicapées. Inversement, les services de la vie quotidienne ont davantage été interrompus pendant cette période (27 %). Avec quelques exceptions, certains organismes intervenant dans ce champ ont connu une hausse de leurs activités par exemple pour la livraison de repas ou de courses (pour respectivement 9% et 4% des OSP intervenant dans ce champ).

Photo:  Frédérik Astier / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

risus elementum ultricies Donec libero sem, nec consectetur Sed efficitur. id, ut