dans SÉCURITÉ SOCIALE

Patrice Corbin est décédé des «suites d’une longue maladie». Ancien haut fonctionnaire, il occupa de nombreuses responsabilités auprès de personnalités politiques et sociales de premier plan.

IEP de Paris, ENA, puis une riche carrière largement tournée vers le social et la santé, au Commissariat au Plan avec Bernard Brunhes, puis au cabinet de Pierre Mauroy en 1981, secrétaire général de l’AP-HP, puis secrétaire général du CESE, encore secrétaire général de la Fondation des hôpitaux de Paris (ses liens d’amitiés avec Bernadette Chirac étaient connus), finalement à la Cour des comptes comme conseiller maître, pour ne citer que quelques étapes d’un parcours reconnu.
Proche de FO (ami de feu Marc Blondel), il était aussi vice-président du Craps et, à ce titre, avait rédigé plusieurs ouvrages. Patrice Corbin était une personne élégante. Doté d’un esprit empreint de finesse, d’une solide culture générale et artistique, deux atouts qui se retrouvaient dans ses activités et ses amitiés.
Ese salue le compagnon des années 80-90 et adresse à ses proches (sa femme Odile) ses sincères condoléances.
Articles récents

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

libero Donec mi, ut dolor Praesent ut efficitur. ante. Lorem neque.