dans POLITIQUE DE SANTÉ

En 2018, le solde de la protection sociale en France atteint 9,8 Mds d’€. Les ressources atteignent 800 Mds €, soit +2,6% par rapport à l’année précédente.

« Leur structure évolue du fait des mesures en faveur du pouvoir d’achat des actifs : le poids des cotisations sociales baisse au profit de celui des impôts et taxes affectés, qui incluent la contribution sociale généralisée (CSG) », relève la Drees dans un récent rapport. La part des impôts et taxes affectés dans les ressources s’accroît de 24 % à 26 % au détriment des cotisations sociales, qui passent de 61 % à 59 %.

La France consacre près d’un tiers de son PIB aux dépenses de protection sociale, « principalement financées par la puissance publique ». A noter que la Drees ne se limite pas à la Sécurité sociale et intègre l’emploi dans le périmètre de son étude. La croissance des prestations sociales (94 % de ces dépenses) reste modérée, à +1,9 % en 2018 (après +1,8 % en 2017). Premier poste, les prestations liées à la vieillesse-survie à 339,6 Mds d’€. Elles concentrent « près de la moitié » de l’ensemble des prestations de protection sociale (14,4 % du PIB).

Suivent les dépenses de santé (maladie, invalidité, AT-MP) avec 261,1 Mds d’€ en 2018 (35,2 % du total des prestations). Elles augmentent de 2,1 % en 2018 et contribuent à hauteur de 0,7 point à la croissance globale des prestations de protection sociale.
Les prestations liées à la famille représentent 56,1 Mds d’€, soit 7,6 % du total des prestations sociales. Elles augmentent de 1,3 %, « soit un rythme proche de celui de 2017 (+1,2 %) ».

En 2017, les prestations de protection sociale atteignaient 26,8 % du PIB dans l’UE, où elles sont majoritairement versées en espèces. Les dépenses au titre du risque vieillesse-survie principalement les pensions de retraite, concentrent 12,3 % du PIB. Elles représentent la part plus importante du total des prestations (46 %) dans l’ensemble des pays, à l’exception de l’Irlande.


Illustration Freepik
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

diam non consequat. neque. Aenean porta. id ipsum amet, quis,