dans POLITIQUE DE SANTÉ

Près de la moitié des rendez-vous sont obtenus en 2 jours chez le généraliste, avance la Drees dans une étude consacrée aux délais d’attente en matière d’accès aux soins (conduite auprès de 40 000 personnes). Mais en moyenne, 6 jours s’écoulent entre la prise de contact et le rendez-vous. Pour d’autres spécialités, cette durée s’avère bien plus élevée : plus de 2 mois en dermatologie et ophtalmologie (respectivement 61 et 80 jours), 3 semaines chez le pédiatre et le radiologue, 1 mois chez le chirurgien-dentiste, environ 1 mois et demi chez le gynécologue et le rhumatologue et 50 jours chez le cardiologue.

Pour plus de 8 rendez-vous obtenus sur 10, les délais d’attente sont jugés “rapides ou corrects” par les personnes interrogées par la Drees, “sauf dans certaines spécialités médicales où les délais sont particulièrement longs, notamment en ophtalmologie et en dermatologie”. Autre enseignement de cette étude, le faible report vers les urgences hospitalières si une demande n’aboutit pas (3%).

Sans surprise, l’étude confirme les inégalités territoriales. “C’est dans les couronnes rurales des grands pôles, dans les communes hors influence des pôles et dans les périphéries des petits et moyens pôles que l’accessibilité aux médecins est la plus faible”, rappelle la Drees.

Consulter l’étude 

Articles récents
massa ut ut consectetur dapibus pulvinar eleifend risus. venenatis, mattis eget felis