dans PRÉVOYANCE

AG2R La Mondiale a lancé, dès l’annonce du confinement le 16 mars dernier, son «dispositif de crise au service de l’accompagnement de ses assurés».

Le plan de continuité d’activité mis en place a entraîne une adaptation de l’organisation. Le travail à distance a été généralisé et de nouvelles solutions informatiques ont été déployées pour permettre la continuité de l’activité des collaborateurs. AG2R La Mondiale a choisi de ne pas recourir au chômage partiel.

«En notre qualité de groupe de protection sociale solidaire de nos assurés et afin de soutenir pleinement les actions du gouvernement ainsi que de nos fédérations dans la lutte contre la pandémie, nous nous devons de répondre présent, sur tout le territoire, tout au long de la crise et au-delà», observe André Renaudin, son directeur général. «Un grand groupe comme le nôtre, qui accompagne une entreprise sur quatre et 15 millions de personnes en France, gère l’urgence tout en inscrivant sa démarche et son engagement dans la durée», poursuit-il.

Le géant paritaire met en oeuvre l’ensemble des dispositions décidées par les différentes fédérations professionnelles. Il applique le report de paiement des cotisations salariales et patronales de retraite complémentaire acté par l’Agirc-Arrco, de même concernant les couvertures santé et prévoyance dans les entreprises en difficultés (sans conséquence sur le maintien des garanties), suite à l’initiative du Ctip. Aux côtés de la FFA, il contribue notamment au fonds de solidarité mis en place par les pouvoirs publics pour les TPE et les indépendants et participera au programme d’investissements pour soutenir la relance de l’économie. Et conformément à l’engagement du Ctip, de la FNMF et de la FFA, les garanties contractuelles sont maintenues en cas de chômage partiel, « malgré la baisse de 30% des cotisations ».

AG2R La Mondiale accorde également des reports d’échéance de prêts directs aux entreprises et de fonds de prêts. Et les personnes vulnérables en arrêt de travail à partir du 23 mars bénéficient d’IJ complémentaires. Plus de 30 services d’action sociale sont proposés aux branches professionnelles et aux artisans, aux salariés, aux retraités et aux aidants. Le groupe a également rejoint l’Alliance digitale contre le Covid-19, soutenant le site d’évaluation des symptômes et d’orientation (maladiecoronavirus.fr).
Au global, un effort de solidarité de 500 Ms € est réalisé.

Le géant paritaire annonce enfin « une mesure exceptionnelle de soutien » pour les parents en arrêt de travail pour garder leur enfant au sein des entreprises de moins de 500 salariés, cette prise en charge n’étant pas prévue par les contrats prévoyance. Il débloque sous conditions une aide financière forfaitaire de 300 € par salarié concerné (AT de plus de 30 jours), «dans une limite proportionnelle à la taille de l’entreprise».
Les réseaux de proximité territoriaux sont également fortement mobilisés pour un accompagnement sur le terrain.


Photo : Philippe Chagnon / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

amet, Donec leo adipiscing dictum mi, id in felis leo.