dans FAMILLE - ACTION SOCIALE - RETRAITES

Christelle Dubos, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, a annoncé hier la mobilisation des étudiants en travail social pour soutenir les établissements sociaux et médico-sociaux en difficulté.

Cette « réserve sociale » est déjà en cours de constitution et ses membres, en stage ou en CDD, «pourront continuer à assurer la continuité de la prise en charge de leurs publics», indique l’avenue de Ségur. Les préfectures bénéficieront de l’appui des commissaires à la lutte contre la pauvreté pour connaître les besoins des établissements et faire le lien avec les centres de formation. Au total, 40 000 étudiants pourraient apporter leur soutien aux Ehapd et structures liées au handicap, établissements d’hébergement, de protection de l’enfance, et aux crèches réquisitionnées.

De son côté, Murielle Pénicaud, ministre du Travail, a annoncé le déblocage d’une enveloppe de 18 Ms € pour permettre aux établissements de santé d’Île-de-France de faire appel à des élèves infirmiers pour aider les personnels soignants dans la lutte contre le Covid-19. 9 000 d’entre eux vont ainsi être appelés en renfort, répartis pour moitié entre l’AP-HP et les autres hôpitaux publics et privés de la région. Les indemnités de stage seront revalorisées jusqu’à 1 400 € par mois (contre 112 € à 200 € habituellement).


Photo : Christelle Dubos / Cocktail Santé
Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

commodo nec elementum dolor odio accumsan ipsum massa lectus Donec