dans FAMILLE - ACTION SOCIALE - RETRAITES

Le conseil d’administration de la Cnaf, réuni hier, a adopté hier une série de dispositions pour les familles.

Concernant l’accompagnement des parents après le décès d’un enfant, une aide forfaitaire sera mise en place en attendant l’entrée en vigueur de la loi adoptée début juin dernier (au plus tard le 1er janvier 2022). Financée par le fonds d’action sociale (Fnas), elle sera versée par les caisses dès la mi-juillet pour les décès survenus depuis le 1er juin dernier et au plus tard le 31 décembre 2021. Pour l’allocation forfaitaire prévue par la loi, le fonds national des prestations familiales sera mobilisé, elle complétera les offres d’accompagnement social déjà mises en oeuvre par les Caf sur tout le territoire. Le conseil d’administration de la caisse nationale soutient ce dispositif mais « déplore unanimement que l’allocation forfaitaire versée en soutien aux familles confrontées au décès d’un enfant soit calculée selon les revenus du ménage ». Il demande une modification du code de la Sécurité sociale pour que toutes les familles concernées puissent en bénéficier « sans condition de ressource ».

Autre disposition adoptée, les aides aux équipements partiellement fermés, suite à la crise sanitaire, intervenant dans les champs de la petite enfance, enfance, jeunesse, animation de la vie sociale et du soutien à la parentalité, seront prolongées jusqu’ à la fin du mois. Ces mesures doivent accompagner la réouverture progressive des services financé par les caf « en tenant compte des surcoûts induits par les consignes sanitaires ».

Enfin, des mesures visant à faciliter la création de nouvelles places dans le cadre du Plan Mercredi d’ici 2022 ont été approuvées.

Articles recommandés

Tapez votre recherche et pressez ENTREE pour la valider

pulvinar velit, Nullam ut lectus Donec tempus dictum ipsum Curabitur nunc et,